Enfants adultes

Lorsque l’on a fondé sa propre famille, et qu’on vit sa vie, les relations avec ses parents sont parfois houleuses. Il y a ceux qui les voient tous les soirs, ceux qui téléphonent une fois par semaine et ceux qui envoient une carte postale par an… Et vous, quelles relations entretenez-vous avec vos parents ? Quelles sont les relations entre les enfants devenus grands et leurs parents ? C’est la question à laquelle répond l’Insee dans une grande enquête. Un portrait de la France qui permet de voir où l’on se situe dans sa propre famille.

DES RELATIONS ETROITES

 

Dans la plupart de cas, quand les enfants deviennent adultes, la relation avec leurs parents devient de plus en plus rare et vous pouvez constater comment la fréquence de cette dernière est grandement réduite. Et si vous ne pouvez pas rendre visite à vos parents, vous avez certainement une bonne excuse, comme celle de la distance.  Cette raison aujourd’hui est la plus principale. Car souvent le travail oblige à s’établir loin du domicile parental. Néanmoins, 44  % vivent à moins d’une demi-heure de papa maman, ceux-là même qui leur rendent visite au moins une fois par semaine. Mais les autres enfants sont donc assez éloignés : un tiers habite à plus de deux heures de trajet.

L’éloignement dépend directement de l’emploi exercé. Les ouvriers sont ainsi deux fois plus nombreux que les cadres à vivre à moins d’une demi-heure de chez leurs parents. La distance dépend aussi du lieu de résidence. On est plus proche des ses parents en province. En région parisienne, la moitié des habitants vivent à plus de deux heures du domicile parental (malgré tous les TGV au départ de la capitale…).

LES PARENTS SEPARES

Autre frein possible à la visite : le fait que vos parents soient séparés. C’est en effet une autre cause d’éloignement relevée par l’Insee. Les jeunes adultes sont les plus concernés par ce cas de figure : un quart des 18-34 ans ont leurs parents séparés, contre un sur 6 pour les 35-44 ans et un sur 10 pour les 45-54 ans. Dans ce cas, il faut gérer les visites à l’un et à l’autre. Sauf que dans la pratique, on constate que les enfants gardent plutôt des liens privilégiés avec leur mère : les visites sont deux fois plus nombreuses que celles faites au père !

Pour l’Insee, c’est directement lié au fait que la mère obtient plus souvent la garde des enfants, et donc préserve des liens plus forts. Autre raison évoquée : la mère est plus souvent mise à contribution… pour s’occuper des petits-enfants !

 

You may have missed